La victoire - Walter Saraiva
La victoire
Dimanche 7 mai, parvis du Carrousel du Louvre.

A vingt heures, l’explosion de joie de la foule est, d’une certaine manière, dû à la victoire d’Emmanuel Macron mais aussi à son score face à Marine Le Pen : 66 % contre 34, soit un peu plus que les sondages.

La retransmission sur écrans géants de l’émission électorale de France2 a été entrecoupée par l’animation musicale de la soirée par un DJ.

Le premier point fort : le discours du vainqueur depuis son QG, avant de partir vers le Louvre, où il arrivera après 22h30.
Même si on est loin des foules massives de 2012, 1981 voire 1995, l’heure était à la joie. La nouveauté par rapport au passé est l’omniprésence du drapeau français (C’est le cas pour tous les principaux candidats). Il n’est plus le monopole du Front National. Montrer son attachement au pays, sans le côté nationaliste.

L’occasion aussi de faire de nombreux portraits.

Également, quelques photos des coulisses : la salle de presse, véritable ruche où il a été possible de voir se fabriquer les reportages pour les médias du monde entier.
Top